Utiliser la commande serverinfo de OS X Server 5

OS X Server 5 qui fonctionne aussi bien pour El Capitan que pour Yosemite vient avec la commande/usr/sbin/serverinfo (introduite avec Moutain Lion Server). La commande serverinfo est utile lorsque vous voulez connaitre les fondations de votre serveur Apple.

La première option indique si Server app a été téléchargée depuis l’App Store, avec l’option -software :

serverinfo –software

Quand vous l’utilisez, l’indication suivante apparaît :

This system does NOT have server software installed.

L’option -productname détermine le nom de l’application :

serverinfo –productname

 

Si vous changez le nom de l’application alors la commande info du server ne fonctionnera plus ; la sortie affichera le suivant :

Server

La commande -shortversion renvoie la version de l’application Server utilisée :

serverinfo –shortversion

La sortie n’indique pas le numéro de build, mais à la place la version de l’application installée sur chaque ordinateur sur lequel vous lancez la commande :

5.0.4

Pour voir le numéro de build (qui change à chaque mise à jour de l’application Server depuis l’App Store) utilisez l’option -buildversion :

serverinfo –buildversion

La sortie montre la build du server, qui ne correspond pas forcément à la build de OS X !

15s2259

Parce que l’application Server a été téléchargée ne signifie pas que l’assistant de Server a été lancé. Pour vérifier cela, utilisez l’option -configured :

serverinfo –configured

L’affichage indique si la configuration a été faite ou juste l’application installée (par exemple si vous l’utilisez pour vous connecter à un autre serveur) :

This system has server software configured.

Vous pouvez aussi avoir un affichage de toutes les options en une simple option facile à scripter avec property list :

serverinfo –plist

La sortie vous donne une liste ave chacune des options utilisées :

< ? xml version=” 1.0 » encoding=” UTF-8″ ? >
< ! DOCTYPE plist PUBLIC « -//Apple//DTD PLIST 1.0//EN » « http://www.apple.com/DTDs/PropertyList-1.0.dtd »>
<plist version=” 1.0″>
<dict>
<key>IsOSXServerVolume</key>
<true/>
<key>IsOSXServerVolumeConfigured</key>
<true/>
<key>IsServerHardware</key>
<false/>
<key>LocalizedServerProductName</key>
<string>Server</string>
<key>MinimumServerVersionAllowed</key>
<string>4.1.50</string>
<key>ServerBuildVersion</key>
<string>15S2259</string>
<key>ServerPerformanceModeEnabled</key>
<false/>
<key>ServerVersion</key>
<string>5.0.4</string>
</dict>
</plist>

Le Server Root peut résider à différents endroits. Pour voir le chemin exact (utile si vous scriptez des commandes relatives au ServerRoot) :

serverinfo –prefix

Par défaut, la sortie affiche cela (quasiment un dirname du ServerRoot) :

/Applications/Server.app/Contents/ServerRoot

Vous pouvez aussi voir si le système fonctionne sur un ordinateur préinstallé avec OS X Server :

serverinfo –hardware

La sortie indique simplement si le matériel a été livré avec OS X Server :

This system is NOT running on server hardware.

L’option -perfmode indique si oui ou non le mode performance a été activé, dédiant des ressources aux binaires contenus par Server app :

serverinfo –perfmode

Si le mode performance n’a pas été activé alors la sortie sera :

Server performance mode is NOT enabled.

Pour activer le mode performance, vous pouvez utiliser serverinfo. C’est la seule tâche que la commande accepte qui change le système, et comme telle, vous devez avoir les privilèges de sudo :

sudo serverinfo –setperfmode 1

Ou réglez là sur la valeur booléenne sur 0 pour la désactiver :

sudo serverinfo –setperfmode 0

Cet article a paru sur Krypted, le 22 septembre 2015.

Pas de commentaires

Leave a Reply