Et pourquoi est-on toujours surpris ? (mort de l’Xserve)

Oui, pourquoi est-on surpris ? La mort du Xserve n’en finit pas de remplir les colonnes… Parce que les administrateurs sous Mac ont toujours voulu prendre les vessies pour des lanternes. Et moi le premier. Parce qu’aux yeux de Steve Jobs, nous ne comptons pas ou alors comme une petite phalange d’irréductibles rêveurs. Non pas comme beaucoup le disent parce que Steve Jobs méprisent ses troupes. Non, Steve Jobs méprisent les costumes gris ala IBM, la médiocrité, les fumeurs, les technocrates, les imbéciles et tout ce qui n’est pas zen. Et en bon capitaliste influencé par le bouddhisme, son action principale est de savoir couper les branches mortes ou, et tant mieux si elles se confondent, celles qui ne correspondent plus à son éthique. C’est ce qu’il vient de faire avec le Xserve. Steve Jobs, et c’est justement la qualité de quelqu’un d’indispensable, sait que personne n’est irremplaçable. Il a été viré, il est revenu en fils prodigue. Il a fondé Apple en réaction aux costumes gris. Il a été viré par un costume gris. Il a montré son dédain pour les costumes gris de l’Université. Toute cette autorité qui souvent ne mérite pas les honneurs qui lui sont fait ni la chaire qu’elle occupe. Il se trouve que l’Entreprise est un monde de costume gris. Un monde de costumes gris… perturbés (Why Apple killed Xserve). Steve Jobs est animé par un colère froide vis-à-vis de ces gens et tous les gens qui gravitent autour en prennent pour leur grade. Nous, les sysadmins en sommes tout éclaboussés. Mais dans le fond, nous le savions. Nous ne faisions que rêver en croyant réinventer la poudre ou en tarabustant le triangle magique.

La fin du hardware…

La stratégie de Steve Jobs est simple. Que les ordinateurs soient aussi simples à utiliser que nos propres membres et que de fait, personne n’ait besoin d’un mode d’emploi. Alors vous pensez bien que pour faire du réseau… Donc on en est là dans cette stratégie de la non-communication, car personne ne prendra le communiqué d’Apple annonçant la fin de l’Xserve comme de la communication. C’est coup de massue. Il faut être aveugle pour ne pas voir que le monde professionnel d’Apple n’est pas le monde professionnel d’un sysadmin normal (Apple parle de monde professionnel à propos d’un graphiste, d’un photographe ou d’une structure de cinq personnes. Je ne dis pas ce ces structures ne sont pas professionnelles, c’est la grande majorité de mes clients. Je dis que certains administrateurs ont toujours entendu autre chose : des entreprises de cinquante, cent, mille personnes, par exemple). D’ailleurs un sysadmin Mac est un type qui n’est pas vraiment un geek (à l’opposé de la majorité des sysadmins linux) et qui avale des couleuvres en permanence de sa marque préférée en se persuadant que tout va bien et qu’un jour Steve Jobs l’adoubera d’un courriel lapidaire. Avec l’arrêt de l’Xserve RAID on a vu Active Storage sortir le XRAID qui est un Xserve RAID survitaminé (1). Ce qu’Apple aurait dû faire s’il s’était vraiment investi sur le marché. Et en terme d’entreprise, Apple n’a jamais mis que le bout de l’orteil dans une eau à 19 degrés comme pour en tester la température et s’en retirer bien vite en arguant qu’elle est vraiment trop froide. Les sociétés tierces seront-elles l’avenir de la ligne professionnelle d’Apple ? La lettre d’Alex Grossman, l’un des créateurs de l’Xserve et de l’Xserve RAID, maintenant directeur général de Active Storage est énigmatique mais laisse à penser qu’une porte est ouverte.

La fin du software ?

Mais après, après la fin du hardware, qu’en sera-t-il du software ? Quid de Mac OS X Server ? Pourquoi n’y a-t-il pas eu un mot sur Mac OS X Server dans la présentation de 10.7 Lion ? Pas un mot sur le site d’Apple qui est toujours prompt à faire un encart ou une page sur la version serveur. Toujours prompt, oui, quand il y a quelque chose à annoncer… Quid aussi de cette alliance avec Unisys ? « We are a mobile company ! ». Pour ceux qui n’auraient pas encore compris, l’ordinateur est second sur la liste. Steve Jobs le dit et le répète :  » We are a mobile company !  » Le prochain Mac OS X Server s’il existe sera iOS. Et il sera au coeur du nouveau data center. La prochaine stratégie d’Apple est là : le data center. Ce fameux data center qui respire le mystère et inspire même une forme d’intimidation. Si mystérieux tout simplement parce que tout va converger vers lui et par lui. Pas de nouveau iWork, parce que iWork est dans le data center. Pas de Mac OS X Server, parce que Mac OS X Server est dans le data center. Le data center est secret et tout ce qui entoure le data center de près ou de loin est secret. Ça ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de Mac OS X Server. Ça veut dire que Mac OS X Server est aussi partie du data center. Peut-être pas seulement. Mais aussi, certainement. Et le marché professionnel pour Apple qui est une mobile company passe par iOS. Unisys développe pour iOS. Mac OS X 10.7 sera iOS. Mac OS X Server sera iOS. Tout est iOS. Pourquoi ? Parce qu’Apple est une mobile company. Ainsi Apple qui a considérablement grandi en peu de temps ne peut se permettre de continuer à tout faire tout seul. Donc Unisys, donc Active Storage, donc inconnu mystère. Les sociétés tierces seront impliquées après avoir été soigneusement sélectionnées. Autrement Apple souffrirait d’embonpoint. Et frôlerait l’accident cardiaque.

Le data center

Le data center est la clef du mystère. Peut-être faut-il aussi penser que le Mac App Store délivrera des ressources serveur. Greg Neagle pensait l’avenir de Mac OS X Server non plus comme un logiciel livré sur un DVD mais comme une suite de logiciels ou modules pouvant s’acquérir et s’intégrer facilement. Parce que Mac OS X Server n’est rien d’autre après tout. Jusqu’à la version 10.3 on pouvait d’ailleurs l’installer en un tour de main sur un client 10.4. Neagle imaginait dès lors que si l’entreprise à besoin d’un service elle pourrait l’acheter individuellement et en disposer immédiatement après l’avoir téléchargé. Le module impression, boum ! Le module iChat server, boum ! Ce que l’on sait de Mac OS X Server est qu’il sera dans le data center donc il sera cloudé. Data center et iOS sont les deux maître-mots de la nouvelle stratégie d’Apple. Les sysadmins pleurent… Tant pis. Apple est une entreprise avec une philosophie, elle garde cette philosophie vaille que vaille. A regarder trop vite, on croirait qu’Apple change sans cesse. Or Apple sait évoluer tout en restant fidèle à deux ou trois axiomes : épurer et ne garder que l’essentiel pour être à la portée de tous, élever sans cesse le standard esthétique car le beau est l’ami du bien, agir au lieu de réagir en gardant l’initiative coûte que coûte. Ces axiomes animent Steve Jobs, et donc Apple, dans toutes ses batailles. Et Steve Jobs sait pertinemment que l’on ne fait pas de batailles sans victime.

1- Apple s’est associé avec Promise mais d’un point de vue de la finition, de l’intégration et de la gestion à distance, seul le XRAID peut être appelé successeur du Xserve RAID.
2- On voit que Apple réagit toujours aussi vite aux commentaires sur le web, voici une page qui a ouvert dans la nuit.
3- Je viens de mettre en ligne sur le store des kits afin de racker les MacPros. NausicaMedia aussi sait évoluer rapidement 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrançais