Le MatrixStore à l’honneur !

Si l’on devait énumérer les qualités du MatrixStore, voici quelques-uns des points qu’il faudrait automatiquement souligner :

  • Non propriétaire
  • Données intactes – tout le temps disponibles
  • Index et recherche distribués
  • Recherche instantanée
  • Cluster automatique (autonome)
  • Evolutif
  • Hautement sécurisé
  • 99.999 % disponible
  • DAM
  • Archivage3node

Les qualités du MatrixStore par le détail

  • Avec le MatrixStore chaque node (Noeud) est accessible ; le tout fonctionne sur une distribution Linux et au-dessus réside le logiciel d’ObjectMatrix
  • L’accès au MatrixStore se fait via Gigabit Ethernet (x2). À chaque fois qu’un Noeud est ajouté les performances s’améliorent.

Toute donnée envoyée vers le MatrixStore est stockée comme un objet. Chaque objet est composé de trois composants : les données, les metadata, les politiques :

  • Les données sont identiques aux données brutes hébergées sur un autre système de stockage. MatrixStore ne change en rien les données (ni le format, ni les données elles-mêmes).
  • Metadata. Ce sont les informations décrivant les données. Il peut s’agir des acteurs, du codec, du titre, de la durée, de la date d’une image satellite. Il est toujours possible de changer ou affiner ses matadata plus tard.
  • Politiques. Ce sont les informations expliquant comment les données doivent être hébergées tel que le nombre de copies, ou les permissions.

En traitant les données comme un objet, MatrixStore se donne la possibilité de stocker les données où il le désire à l’intérieur du cluster. Les applications traitent la MatrixStore comme une boîte noire ; elles envoient les données et MatrixStore les gère. Une fois les donnés effectivement écrites, le MatrixStore envoie un identifiant unique à l’application ; avec cet identifiant l’application sera à même de récupérer les données facilement, à tout moment. Comparé à un SAN habituel, cela rend le MatrixStore un rêve à utiliser et à gérer.

Les objets du MatrixStore sont stockés dans des vaults. Il faut penser le vault comme une coffre-fort virtuel de stockage à l’interieur d’un cluster. Ce coffre permet aussi à différents départements à l’intérieur d’une même entreprise de partager un cluster de MatrixStore en gardant leurs données distinctes et protégées contre toute personne non autorisée.

L’accès au MatrixStore

Pour accéder à un MatrixStore, il faut soit :

Une application qui a intégré l’API du MatrixStore tel que Final Cut Server d’Apple ou DropSpot d’Objet Matrix (gratuit il est multi-plateforme).

  • via FTP
  • via une intégration directe avec l’API de Matrix Store.

DropSpot est un logiciel gratuit qui permet de faire une recherche sur un cluster, d’uploader ou downloader des fichiers ou des dossiers et qui automatise les actions entre les plateformes et applications Mac, Windows et Linux ; DropSpot peut archiver un ou plusieurs  fichiers et toute structure de répertoire ; ajouter des metadata à tout moment ; faire une recherche par mots-clefs ; lire ou restaurer des données depuis l’archive ; fournir un historique des travaux en cours, en pause ou complétés ; chercher et lire du contenu hebergé par d’autres applications.

Toutes les transmissions se font d’une façon crypté à 256 bits. Les données sont donc disponibles dès qu’il y a une connexion internet.

Je pense que toute personne sérieuse à propos de sauvegarde, d’archivage ou d’optimisation des flux de données devrait regarder du côté du MatrixStore.

Le MatrixStore est en vente sur le store de NausicaMedia en exclusivité en France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrançais