monitoring

Les nouveautés de Watchman Monitoring 6.4.2

Fonctionnalités :

  • Rapport SMART  alerte au fur et à mesure du compte, mais notifie seulement si moins de 10 alertes.
  • Rapport SMART plus « propres »
  • Support pour Daylite 6
  • Alerte quand une application précise est supprimée
  • Support pour les chainages de sauvegardes dans Carbon Copy Cloner

Changement :

  • Carbon Copy Cloner ne vous préviendra plus juste parce que la destination est manquante. Seulement quand il n’a pas pu finir une sauvegarde dans le temps imparti.

Réparations :

  • Surveillance de la présence de la capacité du volume est à nouveau possible
  • Certains rapports de status SMART n’avait pas de contenu, en dépit d’un status SMART normal.
Pas de commentaires

Options de ligne de commande pour Watchman Monitoring

Voici quelques options accessibles par la ligne de commande (Terminal dans Applications/Utilitaires) pour configurer l’excellent logiciel de surveillance de votre ordinateur utilisé par NausicaMedia Watchman Monitoring (attention comme souvent, sinon toujours, les lettres sont sensibles à la casse) pour être « proactif » comme disent les Américains (à prononcer avec l’accent de Raimu, bien entendu) :

Pour forcer le client de WM à établir un rapport maintenant :

sudo /Library/MonitoringClient/RunClient -F

Pour forcer le client de WM à vérifier s’il existe des mises à jour :

sudo /Library/MonitoringClient/RunUpdater -F

Pour désactiver la recherche automatique de mise à jour :

/usr/bin/defaults write /Library/MonitoringClient/ClientSettings Update_Enabled -bool false

Ôter le client WM d’un ordinateur :

/Library/MonitoringClient/Utilities/RemoveClient -F

Changer le groupe d’un client (vous changerez GROUPE_D’UN_CLIENT par le nom de l’un de vos groupes clients) :

/usr/bin/defaults write /Library/MonitoringClient/ClientSettings ClientGroup -string « GROUPE_D’UN_CLIENT »

Changer la durée de temps pour être prévenu de l’exécution de Time Machine (vous changerez 10 par n’importe quel nombre entre 1 et 99) :

defaults write /Library/MonitoringClient/PluginSupport/check_time_machine_settings Days_Until_Warning -int 10

Activer ou désactiver la surveillance de Time Machine (false : pas de surveillance, true : surveillance active) :

defaults write /Library/MonitoringClient/PluginSupport/check_time_machine_settings Warning_Enabled -bool false

Ajuster le seuil de la capacité du volume Root (par défaut : 90%) :

defaults write /Library/MonitoringClient/PluginSupport/check_root_capacity_settings Root_Warn_Level -int 90

Désactiver complètement un plugin :

defaults write /Library/MonitoringClient/ClientSettings PluginsDisabled -array-add « check_[service-to-ignore].plugin »

Trouver le nom du plugin dans /Library/MonitoringClient/Plugins pour désactiver time machine par exemple (c’est une requête qui revient assez souvent) :

defaults write /Library/MonitoringClient/ClientSettings PluginsDisabled -array-add « check_time_machine.plugin »

Dire au plugin Daylite ne pas surveiller un compte utilisateur précis (cette commande vous permettra d’arrêter de surveiller l’utilisateur « admin » pour le plugin Daylite) :

/usr/libexec/PlistBuddy -c « Set :Users_To_Monitor:admin bool false » /Library/MonitoringClient/PluginSupport/check_daylite_client_settings.plist

Activer les notifications de redémarrage :

defaults write /Library/MonitoringClient/PluginSupport/check_reboot_time_settings Warn_On_Reboot -bool true

A propos de l’affichage du panneau de Préférences système :

Toutes les commandes doivent être envoyées en tant que root, et ce faisant les fichiers deviendront illisibles par l’utilisateur logué.

Cela ne causera aucun problème concernant les rapports normaux, mais cela peut avoir un effet cosmétique peu appréciable lorsque vous voudriez voir le plugin dans les Préférences systèmes (pendant les tests de la ligne de commande, bien sûr).

La routine du plugin chaque heure remettra l’agent avec les permissions correctes, et convertira le fichier binaire en xml, ce qu’il préfèrera 😉

Vous pouvez forcer le rapport et donc le rafraîchissement avec la commande :

sudo /Library/MonitoringClient/RunClient -F

Vous ouvrirez à nouveau les Préférences Systèmes pour vérifier les changements.

Pas de commentaires

Watchman Monitoring : version 6.4 du client Mac

Nouveautés :

  • Amélioration conséquente de la détection de défaillances de disques avec Smart Utility. Les disques connaissant des erreurs dans les dernières 250 heures émettront un rapport.
  • Intégration avec FileWave (excellente nouvelle notamment pour la gestion cross-plateforme).

Changements :

  • Amélioration de la détection des connexions réseaux actives, quand il y en a plusieurs de configurées.
  • Alerte si le nom de l’ordinateur est changé par un espace.
  • Rapport SMART omis sur le VM Macs.
  • Amélioration du support de Daylite.

Bogues :

  • Meilleur support pour les disques qui prennent trop de temps à envoyer leur rapport FileVault
  • Meilleur rapport du statut UPS quand SPPowerDataType contient des caractères en langues étrangères.

Pour tout renseignements concernant Watchman Monitoring, n’hésitez pas à nous contacter.

Pas de commentaires

Watchman : le monitoring comme on l’aime !

 

watchmanreport1

 

Watchman monitoring marque le retour du monitoring simple, efficace, puissant et convivial. Depuis la fin de Lithium, le Mac se sentait un peu délaissé. Ce n’est pas qu’il n’existe pas de solutions de monitoring fonctionnant sur Mac c’est qu’aucune n’était aussi bien Mac-oriented.

Watchman Monitoring vous permet de surveiller jusqu’à 25 clients pour un coût limité (à peu près 50 euros par mois ou 570 euros par an). Il existe ensuite une option aux alentours de 200 euros par mois qui permet de surveiller jusqu’à 1500 clients.

Watchman Monitoring vous permet de surveiller à distance vos clients et serveurs, l’état de leurs disques durs, l’espace libre encore disponible, l’état de santé de la RAM, l’état de santé de vos RAID, la sauvegarde TimeMachine et même la date de fin de votre AppleCare. Watchman Monitoring surveille aussi des applications comme Daylite et LightSpeed ! Sans compter ce que vous pouvez décider de surveiller plus précisément.

La mise en place prend une minute, aucune maintenance n’est à faire, le coût vous paraitra modéré lorsque Watchman Monitoring vous aura sauvé la vie.

Cerise sur le gâteau, après avoir parlé avec Allen, le directeur de Watchman Monitoring, NausicaMedia devient revendeur Watchman Monitoring et nous vous offrirons une application en français très vite.

En attendant, cliquez sur le lien si vous voulez essayer Watchman Monitoring.

Pas de commentaires

Changer les mots de passe par Apple Remote Desktop

Si comme moi (et Charles) vous aimez Apple Remote Desktop, vous pouvez l’utiliser pour changer les mots de passe admin sur plusieurs ordinateurs de temps à autre, et inclure cette routine dans votre calendrier de manière récurrente. Comme nous avons un accès à distance aux différents ordinateurs à travers ARD (Apple Remote Desktop), changer les mots de passe admin est rapide et simple.

Premièrement faites un petit script :

#!/bin/bash
# Change an account's password

ACCOUNT="ladmin"
PASSWORD="MyNewP@55w0rd"
/usr/bin/dscl . passwd /Users/$ACCOUNT $PASSWORD

if [ $? = 0 ] ; then
echo "Password reset."
else
echo "Password not reset."
fi

Dans ARD, cliquez sur Unix (qui ouvre la fenêtre Envoyer une commande Unix et que vous trouvez sous ce nom dans le menu Gestion) et collez le script dans le champ texte. Choisissez d’exécuter la commande selon utilisateur et spécifiez Root.

Send UNIX Command

Depuis le menu déroulant modèle dans le coin de la fenêtre en haut à droite, choisissez enregistrer comme modèle… inscrivez un nom évocateur et sauvegardez.

Save as template

Pour utiliser et réutiliser ce modèle, sélectionnez les ordinateurs avec les mots de passe que vous voulez changer et choisissez Envoyer une commande Unix depuis le menu Gestion. Choisissez votre modèle dans le menu déroulant, ajustez le nom de l’utilisateur et le mot de passe dans le script et cliquez sur envoyer.

ARD peut changer des douzaines et même des centaines de mots de passe en quelques secondes sans avoir à connaître l’original.

Cet article a paru sur Tech Journal de 318, le 18 février 2013.

Pas de commentaires

Débusquez le Dock !

Mettons que vous vous connectez par Remote Desktop à un système où le Dock est invisible, en mode cachée ! Pourquoi cache-t-on son Dock sur un serveur ? Bon, ne cherchez pas, mais si vous vous connectez à un système avec le Dock masqué, alors j’ai cette ligne enregistrée dans mes modèles :

defaults write com.apple.dock autohide -bool false; killall Dock

En écrivant une clé pour le masquage qui est négative (false) dans com.apple.dock pour l’utilisateur courant, je n’ai plus à me préoccuper d’un Dock qui se cache. Je dois « tuer » (kill) le Dock.

Une fois que j’ai fini de travailler avec ce système, je peux faire réapparaître le Dock à nouveau :

defaults write com.apple.dock autohide -bool true; killall Dock

Ou bien, à la place je peux utiliser Command-Option-d quand je me connecte à un système avec Remote Desktop et recommencer la même commande quand je me déconnecte.

 

Cette article a paru sur Krypted de 318, le 30 août 2012.

Pas de commentaires

Les mises à jour du Store

Les produits Lithium et CalDigit viennent de bénéficier d’une mise à jour et de sensibles baisses de prix.

Lithium est le meilleur système de monitoring (surveillance) de réseau sous Mac. Le logiciel incontournable pour tout administrateur système et pour tous ceux qui ont à assurer la maintenance d’un parc de Mac (bien que Lithium ne soit pas que pour Mac. Il existe maintenant une version virtuelle de Lithium core qui peut être installée sur Linux, Windows et sur un iPad ou un iPhone).

Lithium est maintenant vendu suivant trois modèles : Bronze, jusqu’à 20 utilisateurs. Silver : jusqu’à 100 utilisateurs et Gold en illimité. Il s’agit d’une simplification de la gamme, d’autant que toutes les souscriptions incorporent un support à distance. James Wilson se fera un plaisir de vous aider et vous ne rencontrerez personne de plus sympathique et compétent dans tout le Pacifique en général et en Australie en particulier.

Comme souvent les prix sont inférieurs sur le site de NausicaMedia que sur le site du constructeur. Dont acte !

CalDigit connaît de belles baisses de prix et je vous invite à passer en revue les modèles pour découvrir ses remises qui n’ont rien d’exceptionnelles, et qui sont même permanentes.

Lithium

CalDigit

Pas de commentaires

Migration de la base de données d’Apple Remote Desktop

Lorsque vous commencez à faire de la migration de données, il est toujours important d’obtenir une bonne compréhension de quelle donnée vous avez besoin de transférer, et dans quel but vous faites cette migration : des éléments peuvent être plus importants  que d’autres pour vous. Dans le cas de Apple Remote Desktop (ARD), il y a différents endroits de stockage de ces données, il faut en être conscient :

/Library/Preferences/com.apple.RemoteDesktop.plist

Ce fichier contient toutes les préférences qui s’appliquent à tout le système, premièrement les informations de sérialisation, qui est système spécifique (vous devrez donc entrer le numéro de série sur le nouveau système).

/var/db/RemoteManagement

Cette base de données et son jeu de caches contient la base de données des client Remote Desktop, utilisée pour le reporting du client.

~/Library/Application Support/RemoteDesktop

Ce dossier est utilisé pour stocker les préselections de commandes (incluant les modèles de commandes de Envoyer une commande Unix), votre historique des tâches, et les actions et réglages du manager de tâches.

~/Library/Preferences/com.apple.RemoteDesktop.plist

Ce fichier contient la mémoire de votre expérience avec ARD, incluant la complète base de données de l’ordinateur, les listes d’ordinateurs, les scanners et tout aussi important les références des accès à tous les ordinateurs de la base de données.

Une fois que vous avez une compréhension des données et de leur lieu de stockage par ARD, il devient assez trivial de transférer les données de la base de données. Partant du principe dans l’exemple qui suit que vous désirez migrer votre base de données d’ARD depuis un ordinateur local vers un nouvel ordinateur connecté en mode cible avec Firewire et monté comme /Volumes/NewMac. Dans la plupart des cas, tout ce que vous avez à copier est le fichier de préférences de l’utilisateur principal situé à ~/Library/Preferences/com.apple.RemoteDesktop.plist :

cd /Volumes/NewMac/Users/username

cp -p ~/Library/Preferences/com.apple.RemoteDesktop.plist Library/Preferences/com.apple.RemoteDesktop.plist

Si vous avez des modèles de commandes stockés, ou que vous désirez préserver votre historique des tâches, copiez aussi le dossier depuis Application Support :

cp -pR ~/Library/Application Support/RemoteDesktop/  Library/Application Support/Remote Desktop/

Si votre installation d’ARD agit comme serveur de tâches et reçoit des rapports, vous voudrez aussi les copier. Parce que cette base de données appartient à root, vous aurez besoin d’utiliser sudo pour le copier :

sudo cp -pR /var/db/RemoteManagement/ /Volumes/NewMac/var/db/RemoteManagement/

Ça y est ! Une dernière chose, ce sera une bonne idée de redémarrer pour faire bonne mesure, mais un redémarrage de de l’application ARD pourra faire l’affaire et vous vous retrouverez avec votre nouvelle base de données.

 

Cet article a paru le 13 janvier 2011 sur le TechJournal de l’entreprise 318

Pas de commentaires

Mises à jour du Store

Je viens de mettre à jour le Store de NausicaMedia. Vous trouverez des ajouts aux endroits suivants :

  • ATTO. Nous proposons maintenant leur excellent iSCSI initiateur, Xtend. A NausicaMedia, nous sommes de grands consommateurs d’iSCSI depuis les débuts de ce protocole. Nous avons consacré de nombreux articles aux produits Sans Digital qui propose des produits très bons marché et d’excellentes factures. Nous avons eu Jayce Piel aussi qui a dit le plus grand bien de son ER104I 😉 Et bien Studio Network Solutions offre un excellent initiateur sur son site. On oublie souvent de dire tout le bien de SNS qui fait de l’excellent boulot avec son EVO et son SANmp… Mais, car il y a un mais, quelquefois GlobalSAN faillit. Deux ou trois fois, il m’est arrivé de ne plus réussir à initier quoi que ce soit avec GlobalSAN. C’est alors que Xtend m’a sauvé la mise. Xtend d’ATTO réussit là où GlobalSAN a échoué quelquefois. Ce qui n’enlève rien à GlobalSAN la plupart du temps. Et si vous désirez avoir une assistance c’est avec ATTO, avec GlobalSAN vous aurez un forum.
  • LightSpeed. J’ai rajouté la possibilité de commander des licences LightSpeed sans support et aussi de renouveler le support sans acheter de licence. Quelque chose que l’on me demandait depuis longtemps.
  • Lithium. Petit rappel sur la mise en ligne du logiciel de monitoring. Nous sommes fiers d’être revendeur Lithium pour la France.
  • Astaro. Il n’y a plus les options en ligne car il y a maintenant trop d’options et tout cela provoquait la confusion. Donc si vous avez des questions, posez-les et on y répondra rapidement.
  • Small Tree. Deux produits Arista viennent offrir le meilleur du FCOE (Fiber channel over Ethernet). Deux switches combinant SFP et Ethernet 10Gb.
  • A la page Daylite, vous trouverez aussi un lien pour vous procurer Direct Mail qui s’intègre avec Daylite pour réaliser des mailings.

Enfin les conditions générales de vente sont à jour sur le site. Dans la partie française, vous trouverez les conditions générales de vente Produits et Services. La partie anglaise ne comporte que les conditions générales de vente Produits.

 

Pas de commentaires

Store au complet !

NausicaMedia devient revendeur officiel de Lithium en France. Très bientôt, vous trouverez sur notre boutique en ligne la gamme complète de Lithium. Pour ceux qui ne connaissent pas encore Lithium, c’est un formidable logiciel de monitoring, que nous utilisons depuis des années à NausicaMedia et que nous recommandons tout particulièrement. Bien sûr 😉

La semaine prochaine, la possibilité d’acheter en ligne LightSpeed ainsi que les accessoires de caisse.

Enfin une partie de la gamme Edge-Core arrive aussi sur le store pour remplacer les SMC Network. Edge-Core est la marque préconisée par Small-Tree et ce sont des produits exceptionnellement fiables.

Pas de commentaires