Options de ligne de commande pour Watchman Monitoring

Voici quelques options accessibles par la ligne de commande (Terminal dans Applications/Utilitaires) pour configurer l’excellent logiciel de surveillance de votre ordinateur utilisé par NausicaMedia Watchman Monitoring (attention comme souvent, sinon toujours, les lettres sont sensibles à la casse) pour être « proactif » comme disent les Américains (à prononcer avec l’accent de Raimu, bien entendu) :

Pour forcer le client de WM à établir un rapport maintenant :

sudo /Library/MonitoringClient/RunClient -F

Pour forcer le client de WM à vérifier s’il existe des mises à jour :

sudo /Library/MonitoringClient/RunUpdater -F

Pour désactiver la recherche automatique de mise à jour :

/usr/bin/defaults write /Library/MonitoringClient/ClientSettings Update_Enabled -bool false

Ôter le client WM d’un ordinateur :

/Library/MonitoringClient/Utilities/RemoveClient -F

Changer le groupe d’un client (vous changerez GROUPE_D’UN_CLIENT par le nom de l’un de vos groupes clients) :

/usr/bin/defaults write /Library/MonitoringClient/ClientSettings ClientGroup -string « GROUPE_D’UN_CLIENT »

Changer la durée de temps pour être prévenu de l’exécution de Time Machine (vous changerez 10 par n’importe quel nombre entre 1 et 99) :

defaults write /Library/MonitoringClient/PluginSupport/check_time_machine_settings Days_Until_Warning -int 10

Activer ou désactiver la surveillance de Time Machine (false : pas de surveillance, true : surveillance active) :

defaults write /Library/MonitoringClient/PluginSupport/check_time_machine_settings Warning_Enabled -bool false

Ajuster le seuil de la capacité du volume Root (par défaut : 90%) :

defaults write /Library/MonitoringClient/PluginSupport/check_root_capacity_settings Root_Warn_Level -int 90

Désactiver complètement un plugin :

defaults write /Library/MonitoringClient/ClientSettings PluginsDisabled -array-add « check_[service-to-ignore].plugin »

Trouver le nom du plugin dans /Library/MonitoringClient/Plugins pour désactiver time machine par exemple (c’est une requête qui revient assez souvent) :

defaults write /Library/MonitoringClient/ClientSettings PluginsDisabled -array-add « check_time_machine.plugin »

Dire au plugin Daylite ne pas surveiller un compte utilisateur précis (cette commande vous permettra d’arrêter de surveiller l’utilisateur « admin » pour le plugin Daylite) :

/usr/libexec/PlistBuddy -c « Set :Users_To_Monitor:admin bool false » /Library/MonitoringClient/PluginSupport/check_daylite_client_settings.plist

Activer les notifications de redémarrage :

defaults write /Library/MonitoringClient/PluginSupport/check_reboot_time_settings Warn_On_Reboot -bool true

A propos de l’affichage du panneau de Préférences système :

Toutes les commandes doivent être envoyées en tant que root, et ce faisant les fichiers deviendront illisibles par l’utilisateur logué.

Cela ne causera aucun problème concernant les rapports normaux, mais cela peut avoir un effet cosmétique peu appréciable lorsque vous voudriez voir le plugin dans les Préférences systèmes (pendant les tests de la ligne de commande, bien sûr).

La routine du plugin chaque heure remettra l’agent avec les permissions correctes, et convertira le fichier binaire en xml, ce qu’il préfèrera 😉

Vous pouvez forcer le rapport et donc le rafraîchissement avec la commande :

sudo /Library/MonitoringClient/RunClient -F

Vous ouvrirez à nouveau les Préférences Systèmes pour vérifier les changements.

Pas de commentaires

Leave a Reply